Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

FICHE SYNTHESE DU PROJET DE BANDE DESSINEE EMIA

DESCRIPTION DU PROJET :

Editer une bande dessinée permettant, au travers d’une intrigue humoristique et vivante, de faire connaitre l’histoire de l’EMIA.

ESPRIT DU PROJET :

Dans sa forme, son graphisme, son scénario et son esprit, cette BD doit complètement se distinguer d’autres parutions type « Sergent TIM » ou le « Bicentenaire de St-Cyr ». Cette BD est une bande dessinée IA, avec ses intrigues et son esprit propre. Elle ne doit pas pouvoir être assimilée à des œuvres déjà trop connues et connotées.  L’approche n’est donc pas purement historique, il s’agit bien ici de faire revivre l’histoire de l’EMIA au travers d’une enquête, pour donner de la vie et une âme à cette aventure.

Son graphisme sera réaliste, son scénario vivant, avec de nombreux rebondissements.

OBJECTIFS / PORTEE DU PROJET :

-          Faire la publicité de l’EMIA et du recrutement interne pour sortir notre école de « l’ombre de St-Cyr ».

-          Ce projet est bien, à notre avis, un symbole fort qui peut unir autour d’une même histoire, autour d’un même objet toutes les générations d’IA, au travers d’une bande dessinée humoristique, jeune et qui retrace à la fois notre histoire commune et retranscrit surtout un esprit unique qui nous anime tous.

-          Cette BD doit pouvoir s’adresser à un public relativement large, en intéressant bien sûr notre cercle militaire immédiat, mais également des personnes non initiées.

-          Cette bande dessinée a vocation à paraître au mois de mai 2013 pour être présentée au Festival International du Livre Militaire (qui se déroule au mois de juillet 2013).

ETAT D’AVANCEMENT DU PROJET :

Après de nombreuses études, un synopsis a été produit par un élève de la promotion (SLT Matthieu SYLVAIN)

Après les propositions de plusieurs maisons d’édition, notre choix se porte actuellement sur les éditions NARRATIVES pour les raisons suivantes :

-          Ces éditions sont habituées à éditer des petits volumes

-          Nous avons la possibilité d’y insérer 6 planches didactiques pour donner des informations supplémentaires sur notre école, notre esprit, notre promotion et nos sponsors.

-          Les scénaristes et dessinateurs sont des professionnels dont les disponibilités correspondent aux  impératifs de notre calendrier.

-          Cette entreprise dispose d’une cellule spécialisée dans la recherche de sponsors, qui pourra travailler à notre profit selon des modalités à définir. Cela revêt une réelle importance pour nous, car cette cellule pourrait nous soulager d’une masse de travail considérable et bénéficier d’effets de réseaux que nous n’avons pas.

-          Cette maison d’édition est en mesure d’éditer la bande dessinée pour le mois de mai. Elle fait donc partie des rares organismes répondant réellement à nos attentes.

CONTRAINTES DU PROJET ET STRATEGIE DEVELOPPEE:

 

-          CALENDRIER : Il reste à la promotion un an de scolarité aux écoles de Coëtquidan. Un projet de cette envergure ne peut s’étaler sur deux promotions. Pour que le projet réussisse, la bande dessinée doit paraître avant le départ des écoles de la promotion Maréchal Bessières (juillet 2013). De plus, pour donner de l’importance et de la visibilité à ce projet, la promotion a pour objectif de présenter son œuvre au FILM (Festival International du Livre Militaire). Pour ces raisons la bande dessinée doit paraitre pour le mois de mai 2013

 

-          MATERIELLES : La semestrialisation imposant un rythme de scolarité particulièrement soutenu aux élèves, ceux-ci ne peuvent jouir du temps nécessaire à la réalisation complète de la bande dessinée (en particulier scénario complet et dessins). Cette contrainte justifie le recours à des professionnels du domaine et s’inscrit dans la recherche de qualité de cette BD par la promotion.

-          FINANCIERES : Ce projet devant s’inscrire sur une année, la promotion ne peut se permettre de s’engager pleinement dans ce projet que si elle a la certitude de pouvoir le financer intégralement.  Pour ces raisons les systèmes de préventes, même appuyés par des actions de communication, sont trop aléatoires. La solution qui s’impose à la promotion est la suivante : la bande dessinée doit être intégralement financée par le mécénat, le sponsoring et le soutien éventuel des anciens et associations amies avant d’être lancée.

CONCLUSION :

Ce projet de bande dessinée de l’EMIA est donc une aventure ambitieuse, tant dans sa réalisation que dans sa portée. Le symbole fort d’union de tous les officiers issus de cette école ainsi que le support de communication qu’elle constitue pour notre voie de recrutement justifient largement ces efforts.

Vous êtes ici : Accueil Informations Informations Informations FICHE SYNTHESE DU PROJET DE BANDE DESSINEE EMIA