Ce site utilise des cookies pour l'améliorer. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.

 

 

Nos parrains : "PROMOTION “EXTREME-ORIENT


Capitaine de BELSUNCE   Cne de belsunce

BIOGRAPHIE DU CAPITAINE de BELSUNCE

Lien sur l'allocution au cimetière militaire français de Vénafro (Italie), le 9 juin 2017

 

Henri de BELSUNCE est né à MENDE le 10 avril 1909.
Appelé au service en 1930 au 92ème Régiment d’infanterie à Clermont-Ferrand, il suit un peloton d’élèves officiers de réserve et est nommé Sous-Lieutenant de réserve en 1931.
Il décide alors de suivre la carrière des armes et sert pendant deux ans comme officier de réserve en situation d’activité.
En 1933, il se présente au concours d’entrée à l’Ecole Militaire d’infanterie et des chars de combat de SAINT-MAIXENT. Il demeure deux ans à SAINT-MAIXENT avec la Promotion Albert 1er et en sort Lieutenant à titre temporaire pour rejoindre le 159ème Régiment d’infanterie Alpine à BRIANÇON.
Lieutenant à titre définitif en 1936, il quitte BRIANÇON en mars 1939 pour rejoindre à BEYROUTH les Troupes du Levant. Il y sert au 1er Régiment de Tirailleurs Marocains puis aux Services Spéciaux du Levant.
Après les combats de SYRIE en 1941, il est affecté au MAROC au 5ème Régiment de Tirailleurs Marocains. Il y prend, en mai 1942, le commandement de la 11ème Compagnie, qu’il conservera jusqu’à sa mort.
Capitaine à titre temporaire en mars 1943, il gagne la TUNISIE d’où il embarque pour participer à la campagne d’ITALIE dans les rangs du Corps Expéditionnaire Français du Général JUIN.
En un mois de combats intenses et incessants, le Capitaine de BELSUNCE obtient trois citations à l’ordre de l’Armée. Sur les pentes du MONA CASALE, au cours de cette terrible campagne d’hiver, il se révèle comme un « magnifique guerrier» et un « véritable entraîneur d’hommes ». Son audace et son courage lui permettent de toujours dominer son adversaire et il fait l’admiration de ses tirailleurs comme de ses chefs.
Le 31 mars 1944, il reçoit en même temps la croix de Chevalier de la Légion d’honneur et la croix des Services Distingués que lui confère le Général CLARK.
Le 13 mai 1944, alors que s’engage l’offensive victorieuse qui va conduire les divisions françaises, en tête des armées alliées, jusqu’aux portes de ROME, le Capitaine de BELSUNCE, entraînant sa compagnie à l’assaut du GIROFANO, est tué d’une balle en pleine tête.
Ce « héros à l’audace légendaire » selon les propres mots du Général JUIN, demeure l’une des plus belles figures de l’Armée d’ITALIE et son souvenir est bien digne d’inspirer les actes et les pensées d’une Promotion d’Elèves Officiers.
 
 
Vous êtes ici : Accueil Histoire